Cosmétiques TOXIQUES?

Cosmétiques TOXIQUES ?

A l’heure actuelle la consommation de cosmétiques fait partie d’un gros poste de dépense pour les foyers, on entend par cosmétique tout produits visant à nettoyer, améliorer l’aspect ou parfumer bien entendu la peau mais également les muqueuses et les cheveux. Et oui votre dentifrice fait partie des cosmétiques. Selon un sondage chaque personne en France achète en moyenne 38 cosmétiques par an.

Mais comment s’y retrouver ? A quoi faut-il vraiment faire attention ? Les produits bio ou de pharmacie sont il forcément meilleurs pour la santé ? Dans cet article je vais essayer de vous orienter au mieux et démêler le vrai du faux des produits cosmétiques.

Comment savoir ce que contient un produit ?

La réglementation Européenne des cosmétiques impose aux fabricants d’afficher la liste des ingrédients sur l’emballage de chaque produit c’est ce qu’on appelle la liste INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients). On trouve donc la « recette » de nos produits au dos de chaque emballage, oui c’est cette liste écrit en tout petit avec des mots en anglais ou en latin.

Il faut savoir que cette liste est par ordre décroissant de concentration jusqu’à la concentration de 1%, les fabricants ne sont pas obligés d’énumérer dans l’ordre les ingrédients ayant une concentration inférieure à 1%. Vous remarquerez donc que le premier ingrédient est très souvent de l’eau qui est le solvant de base de la plupart de nos produits. On peut constater qu’il y a beaucoup d’additifs et peu d’actifs.

Mais quels ingrédients éviter dans nos produits ?

Petite mise au point dans un premier temps un ingrédient seul peut ne pas être nocif mais ce qui pose problème est l’effet cocktail, en effet si vous appliquez un produit qui ne contient qu’un seul ingrédient problématique ce n’est pas dramatique en soi, mais si vous appliquez 6 produits 2 fois par jour là ça devient catastrophique.

Voici une liste exhaustive des ingrédients auxquels faire attention :

  • Les émollients, émulsifiant et tensioactifs tensioactifs qui font avoir pour rôle principal de maintenir la texture du produit pour que les phase huileuses et aqueuses du produit restent bien homogènes. Vous trouvez notamment les PEG, PPG et Alkylphénols

Ils sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens et d’augmenter le risque de stérilité et de cancer

  • Le Sodium lauryl sulfate c’est l’agent moussant par excellence on le trouve dans les shampooings, les gels douche, les gels nettoyants visage etc. il a été longtemps utilisé dans les produits ménagers industriels, on en trouve également dans les produits pour enfants celui-ci va être surtout irritant et asséchant il est responsable de beaucoup de sècheresses cutanées
    • Le cyclopentasiloxane qui est un silicone on le trouve principalement dans les conditionneurs cheveux (après shampooings et masques capillaires il est quant à lui dans la catégorie des perturbateurs endocriniens.
  • Antioxydants chimiques
    • BHA il évite le rancissement des corps gras comme les huiles, les beurres. Il est présent dans les mousses à raser, gels douche, shampooing lui aussi est dans la catégorie des perturbateurs endocriniens mais surtout c’est un CMR (Cancérigène Mutagène Reprotoxique)
  • Colorants/ solvants
    • Les Colorants synthétiques sont indiqués CI- suivi d’un nombre sur la liste INCI ils sont aussi allergènes
    • Le toluène qui est un solvant polluant irritant pour la peau, les yeux et le système respiratoire on le trouve principalement dans les vernis
  • Les filtres UV :
    • Les filtres synthétiques chimiques comme la benzophénone sont des perturbateurs endocriniens et allergène il a pour principale action d’absorber les UV, les filtres chimiques sont interdits dans les produits bio.
    • Les écrans minéraux sont partagés en 2 catégories ils ont pour action de refléter les UV :
      • Filtres nano comme les oxydes de zinc et dioxyde de titane les nanoparticules pénètrent la peau et peuvent endommager les cellules.
      • Filtres non nano comme le zinc, le titane, le talc, le kaolin associés à la vitamine E cependant ils donnent une texture plus collante et les crèmes s’étalent moins bien sur la peau et sont donc moins appréciées par les consommateurs alors qu’ils sont meilleurs pour la santé.

 Les huiles Minérales qui sont des dérivés du pétrole et facilitent la pénétration des actifs, leur coût est faible et elles sont stables dans le temps

Elles font parties de la famille des agents de texture et forment un film occlusif sur la peau comme si vous mettiez votre peau sous cellophane, la peau de respire plus et est gorgée d’eau et donc va provoquer une surhydratation. Les huiles minérales sont très comédogènes et cancérigènes. Parmi les huiles minérales il y a Parafinum liquidum, petrolatum, Cera Microcristallina… et les Silicones Dimethicone, cyclopentasiloxane

Mais pourquoi les dermatologues aiment les huiles minérales ?

Les produits contenant des huiles minérales présentent moins de risque d’allergies, ils sont moins onéreux pour satisfaire une clientèle hétérogène, la peau à l’aspect hydratée, oui mais trop et la peau n’est ensuite plus capable de se réguler seule dès que nous arrêtons les produits avec des huiles minérales, l’état de peau se dégrade car le film hydrolipidique est altéré, le pH de la peau également ce qui induis un vieillissement de la peau accéléré ou des problème d’acné.

Autres points les dermatologues ne prescrivent que les produits qu’ils connaissent, les produits que les laboratoires viennent leur présenter.

  • Conservateurs, antibactériens, les cosmétiques étant constitués d’eau et d’huile ce qui favorise le développement des bactéries et des champignons.
    • Le phénoxyéthanol est un conservateur cancérigène allergisant qui est responsable de l’eczéma, et l’urticaire. L’organisme le converti en œstrogène ce qui provoque un pic hormonal et induit des problèmes de stérilité. De plus il est toxique pour le fétus car il passe la barrière du placenta.
    • Les Parabènes les butylparaben, méthylparaben, éthylparaben et propylparaben restent autorisés, ils sont allergisants, perturbateurs endocriniens et sont suspectés d’être responsable de cancers du sein et de stérilité masculine.

Le Méthylparabène augmente le vieillissement cutané et est souvent dans les crèmes anti-âges. Le terme « Sans parabènes » est aujourd’hui un argument de vente.

  • Le Méthylisothiazolinone (MIT) en 2013 il obtient la Palme de l’allergène de l’année. Il est présent dans les produits non rincés, il y à 6 à 10% d’allergiques en Europe.

« Pour peau sensible » est un argument de vente qui signifie que le produit ne contient pas d’allergènes les plus courants.

« Testé dermatologiquement » est une mention qui montre que le produit à été approuvé par un seul dermatologue et non pas par la profession entière, « hypoallergénique » est uniquement un argument marketing.

  • Le Triclosan est anti bactérien perturbateur endocrinien qui agit sur les hormones œstrogènes et de la thyroïde on le trouve principalement dans les crèmes anti-acné, le gel hydroalcoolique. Le plus gros problème est que le corps ne sait pas l’évacuer.
  • Les Phtalates dans la liste INCI ils sont indiqués DEHP, DBP, DEP ils sont présents principalement dans les parfums, les crèmes de douche, les soins hydratants, les déodorants ou dans le maquillage, c’est un agent plastifiant qui est utilisé dans le PVC. C’est un fixateur de vernis, il augmente la pénétration des produits dans l’organisme, et dénature l’alcool pour rendre impropre l’alcool des parfums en cas d’ingestion.
  • L’EDTA qui sert à décontaminer dans l’industrie du nucléaire, il sert dans les cosmétiques à déstabiliser le produit vis-à-vis de la dégradation par les bactéries. C’est un très fort irritant

Y a-t-il une alternative à ces conservateurs

Tous les conservateurs chimiques ont des effets secondaires, les industriels cherchent des conservateurs économiques et sans effet secondaire mais cela est très compliqué car l’innovation au niveau des ingrédients ne peut plus se faire en Europe car il est nécessaire d’évaluer leur sécurité, or les tests sur animaux sont interdits. Les industriels n’ont pas d’autres choix que de s’en tenir aux ingrédients existants.

Il y a cependant quelques pistes :

  • Alcool dans les produits BIO mais favorise la pénétration des Huiles essentielles qui sont très allergisantes
  • Le Cosgard et l’extrait de pepin de pamplemousse principalement utilisés dans les cosmétiques « faits maison » mais il est nécessaire de faire un test avant car ils peuvent être allergènes et leur action n’est pas durable.
  • La cosmétique stérile comme le lait, les produits sont montés à haute température puis refroidis immédiatement.
  • La diminution de la quantité d’eau, qui favorise le développement bactérien et des champignons et augmenter la concentration en actifs c’est l’alchimie des actifs qui conservent le produit c’est notamment la stratégie de conservation employée par SkinIdent-Dr Baumann.

Les 7 conseils avant d’acheter un cosmétique

  1. Plus il y a d’ingrédients moins c’est bon signe
  2. Méfiez-vous des abréviation PPG BHA EDTA…
  3. Sachez reconnaitre les colorants : CI-(nombre)
  4. Si un terme anglais suis le nom latin (butter, oil wax) c’est positif
  5. Si le nom de la substance est en anglais c’est qu’il a subi de grosses transformations
  6. ordre décroissant de concentration
  7. En dessous de 1% ils peuvent être dans le désordre

Qu’en est-il du bio, naturel, végétal ?

  • Le Bio respecte un cahier des charges c’est un label attestant d’une culture sans pesticides ni ajout de produits chimiques.
  • 95% des ingrédients doivent être d’origine naturelle et que 10% des 95% soient issus de l’agriculture biologique.

Il n’y a pas d’huiles minérales, pas de colorant, ni silicone et certains conservateur chimiques sont interdits.

Attention bio ne signifie pas respectueux de l’environnement car à défaut des pesticides les sels de cuivre, du souffre, roténone sont utilisés et ce sont des polluant de la nappe phréatique

Donc Bio ne signifie pas inoffensif. Souvent sont utilisées les Huiles Essentielles qui sont très allergisantes (menthe, lavande, néroli)

Le conservateur le plus utilisé est l’alcool qui augmente la pénétration des produits et notamment des huiles essentielles et donc augmente le risque d’irritation. Les substances susceptibles d’empêcher les réactions allergiques sont interdites en Bio

Les cosmétiques dits Naturels sont fabriqués à base de plantes il n’y a pas de cahier des charges à respecter 2 mentions peuvent apparaitre « ingrédients naturels » et « ingrédients d’origine naturelles »

  • Les ingrédients naturels ils n’ont subi aucune transformation comme les huiles essentielles, les huiles végétales ou les hydrolats
    • Les ingrédients d’origine naturelles ont subi une transformation respectueuse de l’environnement.

Qu’est-ce que le GreenWashing ?

C’est une stratégie marketing avec un packaging végétal ou vert faisant penser à un produit naturel.

Par exemple vous pouvez trouver une crème pour le corps avec un packaging contenant une image de kiwi et de mangue et lorsqu’on consulte la liste INCI on constate que les extraits de mangue et kiwi sont à la toute fin de la liste INCI donc très peu présent dans le produit 1% ou moins.

Pour vous aider à choisir vos cosmétiques je peux vous conseiller l’application « Clean Beauty » qui scanne cette fameuse liste INCI et vous indique les ingrédients qui posent problème de manière totalement impartiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *